.oO°La nourriture est un fléau: le notre !°Oo.

Une masse noire

U

ne masse noire avec une démarche  pataude et maladroite longe la bande d’arrêt d’urgence d’une autoroute du Sud de la France. Cette petite masse trapue traîne une lourde valise à roulettes qui l’empêche de marcher convenablement et le fait boité. La distance qui me séparait d’elle ne me permettait pas de distinguait de plus amples détails mais il m’a semblait que se fusse un homme. Notre petit bonhomme (je me permet de l’appeler ainsi, comme si j’avais toujours vu ce petit personnage) portait une veste noire (c’est ce qui m’a frappé chez lui car dans la région les couleurs sombres sont plus ou moins déconseillées de porter à cause des fortes  chaleur) et avait le crane dépourvu de cheveux.

Bien qu’encombré de sa valise, il trottait d’un pas décidé puis s’arrêtait de temps à autre pour renifler l’air comme un chien perdu cherchant à se rassurer et finissait par continuer avec le même entrain de tout à l’heure.

Les voitures qui le croissait (car il trottinait dans le sens inverse de la marche) ne semblait pas faire attention à lui et continuaient à rouler de plus belle.

Puis mon petit gars en continuant son bonhomme de chemin, a finit par sortir de mon champs de vision et je suis restée seule à regarder l’horizon des voitures vrombissantes.


17/01/2009
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 54 autres membres